James Bond 1 à 25 : une théorie pour réconcilier la ligne de temps (quasi sans spoil)

Je pense qu’on a tous un petit lien avec James Bond, ou des souvenirs. Pour ma part, je suis né entre Roger Moore et Timothy Dalton (chronologiquement, pas physiquement, car ça n’aurait aucun sens).

A ma naissance, 14 films James Bond “EON” étaient sortis (17 avec les 3 films indépendants) et j’ai connu la hype “Goldeneye”, sorti quand j’avais 9 ans avec le célèbre jeu sur Nintendo 64 permettant des duels impitoyables avec mon cousin… J’ai vu tous les James Bond dans l’enfance/adolescence, à la télé (ou enregistrés par ma tante Lucienne sur VHS pour moi, parce qu’elle avait M6 :D), voire loués en DVD ou peut-être même téléchargés en DivX sur eMule… Autant dire que je ne suis pas DU TOUT un expert en James Bond, je n’en ai même lu aucun livre. Mais ça ne m’empêche pas d’émettre par la suite une théorie tout à fait sérieuse, car je surplombe tout depuis ma montagne de l’ignorance sur 007.

A cette sainte et calme époque de 1962 à 2002, la “timeline” était le temps qui s’écoule : chaque épisode était indépendant et même si James Bond changeait physiquement de Sean Connery à Pierce Brosnan (en passant par George Lazenby, Roger Moore et Timothy Dalton), il y avait une sorte de cohérence d’ensemble pour peu qu’on ne cherchait pas à lui donner un âge. C’était un peu comme tous les héros de BD qui ne vieillissent pas…

Et puis Daniel Craig est arrivé en 2006, et alors… la série a rebooté ! L’ère Daniel Craig (2006 à 2021) s’étend de mes 19 à 34 ans : c’est le James Bond de ma génération et ce sont d’ailleurs les seuls que j’ai vus au cinéma (à l’exception de Quantum of Solace). Et après 15 ans à me demander comment intégrer les autres épisodes, j’ai eu la réponse hier soir en sortant de mon visionnage du très attendu “Mourir peut attendre”.

La plupart des grandes personnes vous répondront qu’il ne faut pas intégrer les autres épisodes, car “reboot” ça signifie “redémarrage”, qu’est-ce que tu ne comprends pas là-dedans ?
Mais les grandes personnes ne savent pas distinguer un chapeau d’un éléphant en cours de digestion par un boa, donc n’attendez pas grand-chose de leur part.

Déjà le premier point qui me gêne dans cette histoire de reboot, c’est la continuité donnée au personnage de M, directrice du Secret Intelligence Service, interprétée de 1995 à 2008 par Judi Dench (sous le nom de Mawdsley depuis Goldeneye puis Mansfield depuis Casino Royale). C’est un détail qui a son importance pour moi : si on reboote, on ne garde pas une actrice dans le même rôle, nom d’un PPK !

Donc, ma théorie, c’est qu’il n’y a pas de reboot dans James Bond… 😱😱😱 (ABONNE-TOI À MA CHAÎNE, METS UN POUCE EN L’AIR SI TU VEUX CONNAITRE MA THÉORIE OU DESCEND JUSTE À LA LIGNE DU DESSOUS).

Pour moi, et vous lirez probablement cette théorie pour la première et seule fois ici :

  • il n’y a qu’un seul vrai James Bond (qui est celui de ma génération évidemment) : le James Bond interprété par Daniel Craig, le seul dont on connait vraiment l’enfance, la famille, l’entrée au MI6…
  • et tous les autres ne sont que… des histoires inventées autour du personnage, par quelqu’un (James Bond, un auteur comme Ian Flemming qui l’aurait rencontré, un proche de Bond, Miss Moneypenny qui voudrait se lancer dans une carrière d’autrice, etc.), qui exploite le personnage en lui inventant régulièrement de nouvelles aventures (écrites ou orales) exotiques et incroyables aux quatre coins de la planète
  • le personnage de 007 pourrait même être utilisé pour parler d’histoire ou de sciences, le transposant alors dans le passé, en faisant parfois un personnage quasi-parodique quand l’auditoire réclame plus de légèreté (notamment sous les traits de Roger Moore)…

Autrement dit, puisque rebooter n’est pas jouer, l’ordre devient pour moi :

  • 21 – Casino Royale (Daniel Craig)
  • 22 – Quantum of Solace (Daniel Craig)
  • 23 – Skyfall (Daniel Craig)
  • 24 – Spectre (Daniel Craig)
  • 25 – Mourir peut attendre (Daniel Craig)
  • … et tout le reste n’est qu’aventures extravagantes, avec des gadgets improbables, inventées pour s’insérer entre ces 5 épisodes !

Cela implique quelques conditions :

  • les aventures où M est une femme (Judi Dench pour Mansfield et Mawdsley) sont des aventures se déroulant entre Casino Royale et Skyfall
  • les aventures où M est un homme (Ralph Fiennes pour Mallory, Bernard Lee et Roger Brown pour Messervy) sont des aventures se déroulant entre Spectre et Mourir peut attendre ; on peut ainsi voir Messervy comme une version vieillissante (et dégarnie) de Mallory…
  • les aventures où Blofeld est le méchant (ou un des) se déroulent autour de Spectre (Bons baisers de Russie, On ne vit que deux fois, Au service secret de sa majesté, les Diamants sont éternels et Rien que pour vos yeux).
  • les dates des aventures imaginaires sont fictives ; l’auteur décrit ainsi que “Au service secret de sa majesté” se déroule en 1969 afin de faire vivre des aventures de cette époque là à son personnage…

Breeeeeeeef… pour moi, l’ordre correct chronologique devient ainsi à peu près celui-ci, certains épisodes “imaginaires” pouvant s’inclure dans des moments de “retraite” du personnage réel :

  • 21 – Casino Royale (Daniel Craig, aventure réelle)
    • (Casino Royale de 1967 : David Niven, aventure imaginaire parodique)
    • 17 – Goldeneye (Pierce Brosnan, aventure imaginaire)
    • 18 – Demain ne meurt jamais (Pierce Brosnan, aventure imaginaire)
  • 22 – Quantum of Solace (Daniel Craig, aventure réelle)
    • 19 – Le monde ne suffit pas (Pierce Brosnan, aventure imaginaire)
    • 20 – Meurs un autre jour (Pierce Brosnan, aventure imaginaire)
  • 23 – Skyfall (Daniel Craig, aventure réelle)
    • 15 – Tuer n’est pas jouer (Timothy Dalton, aventure imaginaire)
    • 16 – Permis de tuer (Timothy Dalton, aventure imaginaire)
    • 01 – Dr. No (Sean Connery, aventure imaginaire)
    • 03 – Goldfinger (Sean Connery, aventure imaginaire)
    • 08 – Vivre et laisser mourir (Roger Moore, aventure imaginaire)
    • 09 – L’homme au pistolet d’or (Roger Moore, aventure imaginaire)
    • 11 – Moonraker (Roger Moore, aventure imaginaire)
    • 12 – Rien que pour vos yeux (Roger Moore, aventure imaginaire)
    • 13 – Octopussy (Roger Moore, aventure imaginaire)
    • 14 – Dangereusement vôtre (Roger Moore, aventure imaginaire)
    • 06 – Au service secret de sa majesté (George Lazenby, aventure imaginaire)
    • 10 – L’espion qui m’aimait (Roger Moore, aventure imaginaire)
  • 24 – Spectre (Daniel Craig, aventure réelle)
    • 02 – Bons baisers de Russie (Sean Connery, aventure imaginaire)
    • 04 – Opération Tonnerre (Sean Connery, aventure imaginaire)
    • 05 – On ne vit que deux fois (Sean Connery, aventure imaginaire)
    • 07 – Les diamants sont éternels (Sean Connery, aventure imaginaire)
    • 13bis – Jamais plus jamais (Sean Connery, aventure imaginaire)
    • 12 – Rien que pour vos yeux (Roger Moore, aventure imaginaire)
  • 25 – Mourir peut attendre (Daniel Craig, aventure réelle)

Evidemment, tout ça mériterait un revisionnage complet de la série pour affiner ma théorie et trouver des arguments de bonne ou de mauvaise foi pour reclasser un peu…

En attendant, je me tiens à disposition de Barbara Broccoli, de Michael G. Wilson et de Daniel Craig pour la participation au scénario de James Bond 26 afin de parfaitement le faire coller à cette évidence sus-décrite.

J'aime
1
Ah ah
1
Wow
Triste
Grrr

Laisser un commentaire