Le poids des finances

31 décembre 2022 : Cette nouvelle a une histoire particulière, puisqu’il s’agit de la première (re)lue par ma Chérie (avant qu’on soit ensemble), et la première de ma période « productive » de 2007 à 2013... Je l’ai diffusée pour la première fois en été 2008 sur mon site ; elle est aussi la première que j’ai remise sur ce site le 27 février 2020… et que j’ai retirée rapidement, parce que j’ai signé un contrat d’exclusivité de 2 ans en janvier 2021 avec les éditions Géphyre.

La nouvelle a en effet une des lauréates du concours « Marmite & micro-ondes » dont le prix était une publication à compteur d’auteur, dans un bel ouvrage coordonné par Olivier Gechter et Vincent Corlaix. Oh et pour la première fois, j’ai eu une critique (dithyrambique) sur un texte publié, ça fait plaisir 🙂

Genre : comédie, science-fiction

Récompenses, publication : publiée dans le recueil Marmite & Micro-ondes aux éditions Géphyre (2021).

Taille : 3 000 mots (18 000 caractères)

Temps estimé de lecture : 15 minutes

LA NOUVELLE EST ACTUELLEMENT INDISPONIBLE… MERCI DE REPASSER APRÈS FÉVRIER 2023.

VOUS POUVEZ COMMANDER CHEZ GEPHYRE EDITIONS (mais en vrai, il ne reste plus d’exemplaire… avant réimpression ? si vous leur demandez ?)

Marmite et micro-ondes L'anthologie - broché - Vincent Corlaix, Olivier  Gechter - Achat Livre | fnac
La nouvelle est dans ce livre (disponible ici)

J’ai donné une fausse interview autour de cette nouvelle, donc la voici en bonus…

1/ Pouvez-vous nous résumer en quelques mots votre nouvelle ?
Louis Cave travaille dans un laboratoire de 10,43 employés — et par malchance, le 0,43ème, c’est lui ! Lorsqu’il se rend compte qu’il reçoit sa lettre de licenciement à chaque fois qu’il atteint les 68,7 kilos, il décide de ne plus dépasser ce poids… Mais son stratagème est rapidement découvert, et son patron va tout mettre en oeuvre pour qu’il grossisse ! C’est une comédie, où le fantastique réside dans les raisonnements et l’atmosphère loufoque.

2/ D’où vous est venu l’idée de votre nouvelle ?
La nouvelle mêle humour absurde, pensée magique et fluctuations de poids… Je pense que je n’ai pas cherché bien loin : c’est tout à fait moi ! D’ailleurs, c’est clairement une de mes nouvelles personnelles préférées ainsi qu’à ma femme, qui en a été la première relectrice. C’est rassurant, quelque part…

3/ Comment avez-vous connu Marmite et Micro Ondes ?

C’est une très bonne question, qui m’a permis de remonter mes mails et découvrir que deux 29 février ont été nécessaires à cette participation à l’appel à textes (ainsi que l’intégration d’une classe de trompette de 1993).Commençons par la fin : le 29 février 2020, Vincent Corlaix a annoncé l’appel à textes dans la Brève du Nootilus, auquel j’ai participé donc…  Je me suis abonné à cette gazette le 27 août 2019, parce que mon ami François TJP a rappelé la veille son travail de sound-designer sur les Archives de l’Insondable. François et moi avons une saga mp3 écrite en commun, qu’il m’a proposée et qu’il réalise avec brio depuis octobre 2014 : Et la Terre éclata… (en cours d’adaptation BD). En continuant mon voyage en DeLorean, mes premières interactions fréquentes avec lui datent de fin 2011 : depuis 6 mois, j’étais rédacteur-en-chef de MagP3 (un webzine spécialisé dans les sagas mp3) et nous préparions un numéro spécial sur « les nouvelles sagas qui cartonnent ». Pour l’occasion, nous avions demandé des monos MP3 inédits aux créateurs et François avait sorti une parodie très drôle de sa saga L’Appartement. Pour l’anecdote, le numéro est sorti le 29 février 2012… Si on remonte encore un peu, François et moi nous sommes rencontrés sur le forum Netophonix, où je me suis inscrit en mai 2007, en plein partiels de P2 – par esprit de procrastination, de rêverie d’autres choses… C’était aussi à peu près l’époque où j’ai écrit un peu plus régulièrement (après avoir commencé vers 2003). Enfin, j’ai découvert Netophonix parce qu’avec 2 amis trompettistes de l’école de musique d’Outreau (Yann et Thomas), nous avions envisagé (respectivement) d’en écrire et réaliser en 2005, et que j’avais commencé un script qui traînait sur mon disque dur. Quant à eux, je les connais parce que je fais de la trompette depuis 1993. Oh, et je fais de la trompette parce que 1/ il n’y avait pas de classe de piano, 2/ je n’avais pas d’autre idée d’instrument, 3/ il y avait de la place en classe de trompette avec l’arrivée d’une nouvelle prof, 4/ j’étais inscrit à l’école de musique parce que ma mère tenait que je fasse une activité périscolaire plutôt que passer mes mercredis à flâner. Elle avait raison, c’était une bonne idée. Voilà donc comment j’ai connu Marmite et micro-ondes : grâce à ma mère. 

4/ Quel plat pourrait être votre nouvelle ?  
Hmmmm, alors c’est juteux, c’est frais… il y a de la tomate pour moi ! Ca se mange facilement, ça fait sourire (normalement), c’est pour les petits et les grands… je pense qu’il y a des pâtes aussi. Oui, d’ailleurs on sent bien que l’auteur n’a pas cherché à doser la « juste » proportion et en a mis un peu plus que nécessaire, comme pour les pâtes. Il y a enfin un côté gourmand dans cette nouvelle, avec un flashback qui est là comme le gruyère râpé : pas indispensable, mais ça augmente le goût… C’est ça donc : un plat de pâtes, du gruyère râpé et de la sauce tomate – forcément cuisinée aux petits oignons, c’est un recueil de qualité.


5/ Votre tips de cuisine / recette préférée ?
Mon tips de cuisine qui change la vie des gens : quand on verse le liquide d’une brique (jus d’orange, lait…), il faut mettre le bec verseur en haut et pas en bas.

Laisser un commentaire