[Fiction du mois] Les Pourfendeurs

C’est sans doute audacieux d’ouvrir une session “Fiction du mois” en ayant connaissance du nombre faramineux de mois que comporte une année. Mais allons-y…

Cette section comportera sans doute des sagas mp3, des films, des BD, des livres. Du connu et du moins connu, mais uniquement des histoires qui m’ont plu dans le mois. Je me réserve le droit de parler de ce que je (re)découvre, qui ne sera pas forcément d’actualité (par exemple avec ma femme, on découvre FRIENDS – saison 2 pour l’instant – donc ne vous attendez pas trop à des avis sur la dernière série Netflix du moment, sauf si vous vivez en 1995).

Si j’avais débuté cette nouvelle catégorie d’articles en janvier, j’aurais probablement parlé de 1917, ce grand film de guerre en (faux) plan-séquence par Sam Mendès (American Beauty, Skyfall). On pense avoir à peu près déjà tout vu sur la Première ou la Deuxième Guerre Mondiale, et puis paf, voilà un film qui nous choppe par le col et nous projette dans les tranchées aux côtés de deux jeunes soldats face à leur destin. Peurs, stupeurs et torpeurs : on partage tout. 1917 est à la fois intimiste et grandiose, avec des plans complètement dingues par leur jeu de lumière ou par le nombre de silhouettes croisées… Bref, une belle expérience de cinéma, qui “scotche” littéralement le spectateur à son siège à la fin de la séance.

Mais j’ai débuté cette catégorie en février, donc sans transition, je vais parler d’une autre fiction…

Dans un monde où les monstres terrorisent les populations, deux frères les capturent à l’aide de chansons de leur cru. Mais ils ne sont pas seuls à s’intéresser aux monstres…

Qui repousse pour nous les envahisseurs ?

Les Pourfendeurs est une fiction sonore (saga mp3) écrite et réalisée par François TJP (ADN 2082, Le Chasseur, Et la Terre éclata…) et FAL (Le chevalier bourré, les contes de Fitzgerald, la chanson “J’aime pas Noël”). La qualité audio est donc nécessairement au rendez-vous !

La première saison vient de s’achever en février 2020 (7 épisodes – 2h30 d’audio), c’est l’occasion parfaite pour découvrir cette saga si ce n’est pas encore fait et/ou si vous n’aimez pas attendre entre 2 épisodes.

C’est une fiction assez atypique dans la sagasphère, qui oscille entre western fantastique et comédie musicale, le tout saupoudré de “Tarentineries”. Les auteurs ont choisi de diffuser la saga au fur et à mesure de sa création et de faire mûrir les aventures et personnages au fil des (presque) 3 ans séparant le début de cette fin de saison.

Et nous avons là ce qui est à mon sens les deux principales qualités de cette fiction (je n’évoquerai pas la qualité, qui est excellente, comme dit plus haut) : une comédie musicale avec des personnages de plus en plus épais…

Une comédie musicale…

Les musiques sont toutes originales (82 pistes sur l’OST) – interprétées avec brio par FAL, François TJP, Anya Kristen… entre autres (je vous laisse la surprise d’autres éventuels chanteurs ;-)). C’est probablement le plus grand tour de force de cette incroyable saga, qui ne vous laissera pas en sortir sans avoir en tête “Qui repousse pour nous, les envahisseurs…”, “Le dragon dort”, “Où sont les monstres ?”…

Comme les personnages, les chansons progressent tout au long de la saga : le générique vous surprendra encore jusqu’à la fin, et certains thèmes évoluent… Le dernier épisode est d’ailleurs marquant pour ça, avec le retour de paroles “emblématiques” de la saga, qui ne sont plus exactement les mêmes.

Le dernier titre (“Le sent du vent”) conclut magistralement la première saison (et un dernier épisode beaucoup plus contemplatif que les précédents), et nous donne un nouveau regard sur les 2h30 d’aventures qui ont précédé, tout en ouvrant vers une saison 2.

… avec des personnages colorés.

Les auteurs ont fait évoluer au fil des épisodes, selon leurs envies et visiblement selon les interprétations des acteurs : Richoult en animateur TV barré ; Blast en sbire légèrement idiot ; Eva en barmaid de saloon mâcheuse de chewing-gum ; Léotte en soeur légèrement acariâtre (ne lui répétez pas !) ; @now@n en espionne à l’accent improbable ; Johnny en client dépassé par la folie des Pourfendeurs ; Anya Kristen en diva ; Kwaam qu’on imagine en vieil amateur de carabine Winchester ; ou encore moi-même (quel plaisir !) en Steven Right de FATJ, un animateur de radio empreint d’une langueur mélancolique…

Tous ces personnages apparaissent, disparaissent, réapparaissent où (voire comment !) on ne les attend pas… Les auteurs ont préféré se concentrer sur une poignée de personnages (une petite vingtaine quand même) plutôt que multiplier les guests à chaque épisode, comme l’histoire aurait pu inciter à le faire. Chaque personnage gagne donc en profondeur au fur et à mesure, et en se concentrant sur eux, c’est tout l’univers des Pourfendeurs qui s’épaissit sans se disperser.

Quant à l’auditeur, il se sent à l’aise avec ces personnages qu’il connait déjà et peut accueillir aisément de nouveaux venus, comme les siamois Chou et Fleur (sans tiret), ou cet énigmatique et charismatique scientifique du dernier épisode !

33 mois !

Il aura donc fallu 33 mois à François TJP et FAL pour imaginer, écrire, interpréter et faire interpréter, réaliser, composer, chanter et présenter ces 7 épisodes. Le délai se comprend facilement tant il s’agit là d’un travail d’orfèvre.

Il serait injuste de dire qu’il s’agit d’une fiction sonore sans image, compte tenu du soin apporté par François TJP dans les collages du site (comme à son habitude, puisqu’il propose un site original par saga).

Un collage et des personnages.

Si vous voulez “juste” dévorer (binger comme on dit) la saga, vous n’avez que l’embarras du choix :

Bonne écoute !

J'aime
1
Ah ah
Wow
Triste
Grrr

3 réponses

  1. 30 mars 2020

    […] toutes les lèvres : « où sont les masques ? » (et ceux qui ont lu mon article précédent sur les Pourfendeurs n’arriveront pas à le dire sans chanter […]

    J'aime

    Ah ah

    Wow

    Triste

    Grrr

  2. 21 juin 2020

    […] « fiction du mois » pour partager des histoires que j’aime bien, qu’elles soient en fiction sonore, en films ou livres ou en musique. J’essaie aussi parfois d’en « extraire » des […]

    J'aime

    Ah ah

    Wow

    Triste

    Grrr

  3. 1 décembre 2020

    […] Les Pourfendeurs (saga mp3) […]

    J'aime

    Ah ah

    Wow

    Triste

    Grrr

Laisser un commentaire