Les courriers de la Mort – La retraite

Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse

75951 Paris Cedex 19

M. Lamort

Partout

Paris, le 1er septembre 2010

Objet : Demande de notification de retraite

Monsieur, Madame,

Nous venons d’accuser réception de votre demande de retraite personnelle, datée du 6 juin dernier.

Après examen minutieux de votre dossier, il s’est avéré que la plupart des déclarations étaient imprécises ou inexactes et que plusieurs pièces faisaient défaut (en particulier votre RIB, et la photocopie de votre dernier avis d’impôt sur le revenu).

Parmi les points les plus litigieux, nous relevons notamment votre absence de prénom, votre prétentue « MULTI-NATIONALITE » que vous ne pouvez prouver d’aucune pièce d’identité en cours de validité et votre absence de n° de Sécurité Sociale.

Par ailleurs, votre date de naissance est dépourvue de caractères numériques (« TOUJOURS »), votre adresse « PARTOUT » manque indéniablement de précision (notamment en ce qui concerne le code postal), votre année de début d’activité dans le régime général que vous datez à « LONGTEMPS » ne respecte pas les 4 cases qui vous sont allouées et enfin, vous prétendez avoir travaillé à l’étranger « A TRAVERS LE MONDE » sur la même période que votre activité en France. Comprenez bien que tout ceci ne facilite pas le traitement informatique de vos données.

Nous vous invitons donc à revoir l’intégralité de ce dossier en fonction des apports du présent courrier. Si vous désirez des informations complémentaires ou si vous souhaitez nous rencontrer, appelez-nous au numéro 3960 (09.71.10.39.60. si vous appelez depuis l’étranger, ce qui reste à déterminer).

Nous vous prions d’agréer, cher Monsieur, l’expression de nos salutations distinguées,

Antoine B.
Conseiller retraite.

***

La Mort

Partout

Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse

75951 Paris, Cedex 19

Paris, le 2 septembre

Objet : Litige concernant ma demande en retraite parfaitement justifiée

Sieur Antoine B.,

Je n’irai pas par quatre chemins : je viens de recevoir votre réponse et j’ai été affreusement déçu de voir qu’il fallait que je me re-coltine toute cette paperasse. Actuellement, je suis très pris par mon travail et vous comprenez que tant que je ne suis pas retraité, je ne peux pas laisser tout tomber pour me replonger dans vos histoires de fiches de salaire ou d’impôts ou de carte d’identité ou que-sais-je encore.

Je ne cherche pas à obtenir une faveur de votre part, mais reconnaissez tout de même que vous êtes particulièrement de mauvaise foi quand vous me demandez des précisions quant à ma période d’exercice. Je pense avoir dépassé les 40 ans, les 42, les 48 ans même. Je fauchais avant que vous ne naissiez pour tout vous dire, et je n’ai pas connu une seule journée de chômage.

Je vous serais donc gré, au vu de ces éléments, de revoir mon courrier et d’accéder à ma requête.

Cordialement,

La Mort.

***

Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse

75951 Paris Cedex 19

M. Lamort

Partout

Paris, le 18 septembre 2010

Objet : Refus controversé de demande de notification de retraite

Monsieur,

Nous recevons ce jour votre courrier daté du 3 septembre et nous sommes fortement surpris de voir que vous ne prenez pas en considération notre lettre datée du 1er septembre.

Toutefois, nous avons lu très attentivement votre lettre et nous pensons avoir relevé un point important. Vous parlez de « fauchage », il serait donc judicieux et cohérent que vous remplissiez les cases attribuées à la section « régime agricole ».

Nous vous prions d’agréer, cher Monsieur, l’expression de nos salutations distinguées,

Antoine B.
Conseiller retraite.

***

La Mort

Partout

Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse

75951 Paris, Cedex 19

Paris, le 19 septembre

Objet : Dernier courrier avant exécution

Sieur,

J’ai également bien reçu votre courrier d’hier et je ne vous en dis pas plus quant à sa position actuelle, pour de basses raisons nauséeuses.

Vous ne semblez pas bien saisir la portée du dossier que vous tenez entre vos mains et je vous demande de bien y réfléchir avant de me relancer avec un troisième refus. Vous me demandez des papiers que je ne pourrais pas, avec la pire volonté du monde, vous fournir – ou alors éventuellement des faux (sans mauvais jeu de maux).

Je me vois dans l’obligation de vous envoyer avec ce présent courrier une demande de régularisation ou à défaut un rendez-vous dans vos locaux pour de plus simples explications.

Cordialement,

La Mort.

***

Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse

75951 Paris Cedex 19

M. Lamort

Partout

Paris, le 19 septembre 2010

Objet : Rejet du dossier

Monsieur Lamort,

Nous venons de recevoir votre courrier, mais nous ne pouvons hélas accéder à aucune de vos requêtes (le numéro pour nous joindre étant mentionné dans le premier courrier – je vous le redonne toutefois, dans le cas où les pratiques douteuses qui vous ont amené à utiliser notre dernière missive comme suppositoire vous soient coutumières : 3960).

Afin que vous compreniez notre position quant à l’impossibilité de payer indéfiniment une retraite pour quelqu’un qui n’a jamais cotisé ou n’est pas en mesure de le prouver, sachez que nous avons récemment reçus les demandes de M. Lafamine, M. Laguerre et de M. Lapeste. Nous ne pouvons clairement pas accéder à vos quatre requêtes, particulièrement en la période de crise que nous traversons en France. Il pourrait en être différemment dans d’autres pays, et nous vous invitons à vous renseigner auprès des caisses de retraite locales de vos pays d’origine ou de dernier métier (principalement pour M. Lafamine qui exerce tout au plus un job d’interim en France, M. Laguerre qui est en pré-retraite depuis une soixante d’années au sein même du pays, et M. Lapeste dont les fiches de travail sont sûrement écrites en ancien « François »).

Toutefois, en ce qui vous concerne tout particulièrement, nous vous prions de croire que nous sommes bien conscients de l’importance que vous accordez à votre retraite surtout compte tenu de la période de travail estimée. Nous avons également réfléchi au potentiel bénéfice pour l’humanité de votre mise en retraite rapide, c’est pourquoi nous avons décidé de faire passer votre dossier en urgence lorsque celui nous sera parvenu parfaitement complété.

Il s’agit là d’une exception dont vous seul bénéficierait.

Nous vous prions d’agréer, cher Monsieur, l’expression de nos salutations distinguées,

Antoine B.
Conseiller retraite.

***

La Mort

Partout

Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse

75951 Paris, Cedex 19

Paris, le 25 septembre

Objet : Dernier courrier avant exécution

Sieur,

Je serai bref : merci.

J’avais perdu goût en mon travail, j’envisageais des jours heureux sur les bords d’une falaise de cailloux grisâtres à siroter des litres de potages au goudron. Grâce à vous, je retrouve la joie du boulot, des plaisirs simples de la vie.

Vous m’avez redonné foi en la mort,

Et La Mort vous en remercie.

La Mort.

Like
0
Love
0
Ah Ah
0
Wow
0
Sad
0
Grrr
0

{ Laisser un commentaire }

  1. HA HA ! Sale vieux has-been ! Je ne suis peut-être qu’une plaie mineure, mais je suis pas prêt de sortir de la vie active /o/

  2. @ssociée imp@tiente

    Et la suite, hein hein la suite, à quand la suite, hein hein hein hein hein hein hein ? (T’avais dit samedi :D)