Blog Archives

Mise au point : asthme, du diagnostic au traitement en médecine générale

Recherche du 7 avril 2013. Une visualisation des Vidal Recos est très utile dans l’asthme, à mon avis.

ASTHME : DIAGNOSTIC, TRAITEMENT (dont galénique)

Rejoins-moi. J'ai des stocks de Ventoline.

Rejoins-moi. J’ai des stocks de Ventoline.

1. Epidémiologie

L’asthme est une maladie fréquente (prévalence environ de 10% à 5 ans, 7% chez les adultes jeunes, 5% entre 30 et 70 ans, avec un gradient Ouest-Est, et en augmentation constante), potentiellement mortelle (1 / 3000 asthmatiques), et mal contrôlée (41,5% en France, 56% dans le Nord-Pas-de-Calais).

2. Définition(1)

Trois éléments sont importants :

  • maladie inflammatoire chronique des voies aériennes (mastocytes, éosinophiles, lymphocytes T) : non mesurable actuellement (mesure de NO dans l’air corrélé avec l’éosinophilie bronchique, en cours d’évaluation)

  • entraînant des épisodes récidivants d’essoufflement, d’oppression thoracique et de toux (à l’effort, la nuit, au petit matin) chez des personnes prédisposées : clinique

  • par obstruction bronchique d’intensité variable et réversible sous traitement : EFR

La physiopathologie implique :

  • une prédisposition génétique (10% chez l’enfant, 25% en cas d’asthme monoparental, 50% si asthme biparental) plurigénique

  • une inflammation bronchique Th2 (PNEo, LT), associée à des anomalies de paroi bronchique (hyperperméabilité, contractilité exagérée du muscle lisse, desquamation épithéliale) et une action du système nerveux autonome (extravasation plasmatique, vasodilatation)

Un asthme aigu grave correspond à deux situations de détresse respiratoire aiguë :

  • état de mal asthmatique (installation progressive, négligence des signes de gravité)

  • crise d’asthme brutale et d’emblée sévère (bronchospasme, risque de décès brutal)

3. Examen clinique

L’interrogatoire recherche les antécédents personnels et familiaux d’asthme ou d’atopie, un RGO, un tabagisme, un traitement par bêta-bloquants.

Read more »

Partagez cet article

Présentation 01 – Interpréter une spirométrie

J’ouvre cette nouvelle catégorie « Cours et topos » avec le powerpoint que je vais présenter mardi sur la spirométrie au sein de mon Unité Pédagogique Locale (3 médecins généralistes dans un cabinet, si vous préférez), où ils vont acquérir très bientôt une spirométrie.

Il s’agit de rappels plus ou moins poussés sur les explorations fonctionnelles respiratoires, la spirométrie, la courbe débit-volume.

Vous me voyez désolé de l’absence de références claires, je n’ai pas tout fait sur mon PC et donc pas pu utiliser Zotero ; globalement, beaucoup d’informations viennent des travaux sur la « standardisation des explorations fonctionnelles respiratoires » du groupe de travail ATS/ERS, du site respir.com, de l’excellent (et simple) document « Comment interpréter une EFR ? » par le Dr. Marie-Laure Simon-Rigaud du CHU de Besançon, et d’autres sources encore que je n’ai malheureusement pas noté.

En espérant que cela vous sera utile 😉

Interpréter une spirométrie (ppt) (4998) (dernière mise à jour le 16 mai 2013*)

*Merci à @totomathon et @PhilAllergie pour leurs avis éclairés ! 🙂

Partagez cet article