Monthly Archives: juin 2013

L’école de la boulangerie médicale

Mesdames, messieurs…

Je suis ravi de voir la salle si remplie. A l’heure des déserts boulangers, c’est bon de savoir que la relève est prête à relever le pain de demain des deux mains.

Comme vous le savez, nous sommes la première et seule école française à avoir opté pour une formation longue, sélective, basée sur le modèle pédagogique médical. En 8 à 10 ans, nous avons le projet de faire de vous des docteurs en boulangerie-pâtisserie de l’avenir, des crèmes de la crème et du glaçage.

Nous vous félicitons donc d’avoir choisi d’intégrer notre établissement, pour apprendre un beau mais difficile métier. Ce n’est pas une surprise pour vous qui vous êtes inscrits : les études de boulangerie-pâtisserie, ça ne sera pas de la tarte.

Je pense que tout le monde ici a une vague idée de ce qui l’attend, je vais toutefois vous remontrer l’organigramme des études. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à lever la patte.

Read more »

Like
0
Love
0
Ah Ah
0
Wow
0
Sad
0
Grrr
0

Ni tout à fait faux (recueil de nouvelles)

Aujourd’hui, pour fêter mon 10 000ème tweet, j’ai fait un Reader’s Digest de mes 50 nouvelles, écrites depuis 2007.

J’en ai sélectionné 22, que je partage avec vous dans ce recueil « Ni tout à fait faux » (209 pages, 250 000 caractères environ, un roman donc).

J’espère qu’il vous plaira, n’hésitez pas à commenter, partager…

Et comme je dis ici, composer ce recueil m’a donné envie de l’envoyer à des maisons d’édition… donc si vous en connaissez une susceptible de l’apprécier, je vous remercierai bien de me le signaler 🙂

Ni tout à fait faux (4599 téléchargements)

PS : 111 téléchargements en moins de 2 heures, je suis aux anges ! Je suis content d’avoir autant de succès qu’avec mes powerpoints de médecine, pour une fois <:o)

Like
0
Love
0
Ah Ah
0
Wow
0
Sad
0
Grrr
0

Le poinçonneur des malades (ou essai de description de la dureté d’une peau humaine standard)

« J’fais des trous, des p’tits trous, encore des p’tits trous ; des p’tits trous, des p’tits trous, toujours des p’tits trous » chantait Serge Gainsbourg.

Je ne suis pas le Poinçonneur des Lilas, mais j’ai déjà fait pas mal de p’tits trous dans ma vie.
Je les ai faits dans des gens. Des enfants, des gentils, des jeunes, des douillets, des garçons, des filles, des adultes, des fêtards, des vieillards, des gentils, des hyperactifs, des manuels, des dépressifs, des maladroits… Beaucoup de genre de gens, qui avaient tous le même problème : une plaie.

Je ne vais pas vous réexpliquer la suture, je pense l’avoir fait de façon relativement exhaustive dans ce billet aux allures de masterpiece (à l’échelle de mon petit blog, évidemment ! C’est juste pour vous inciter à le (re)lire ;)) Je veux quand même revenir sur un point, dont on ne parle pas assez. La peau, c’est costaud. La peau, c’est très élastique et résistant. La peau, c’est kloug.

Et ça, les patients ne s’en rendent pas compte.

C'est mou à l'extérieur, à l'intérieur c'est comme de la pierre.

C’est mou à l’extérieur, à l’intérieur c’est comme de la pierre.

Read more »

Like
0
Love
0
Ah Ah
0
Wow
0
Sad
0
Grrr
0