Blog Archives

[Autopromo] Recueil de cas cliniques

Ceux qui suivent ce blog (et site) depuis suffisamment longtemps savent que j’y ai posté une douzaine de cas cliniques à l’époque des ECN, entre 2011 et 2014. J’ai partagé ces cas sur e-carabin (2 commentaires d’un seul membre), sur Remede (0 commentaire) et sur Twitter où ils ont principalement été repris et, je crois, apprécié.

Avec les cas cliniques que j’utilisais lors de mes diverses conférences (tour de printemps, tutorat, médecine générale, concours blanc), j’avais accumulé une vingtaine de cas cliniques en été 2014.

Du coup, je me suis dit (et plusieurs personnes me l’ont dit également) que ça serait quand même (très) cool d’en faire un bouquin.

J’ai donc fait un tour de quelques éditeurs, puis suis tombé sur Ellipses (je ne sais plus trop comment, je me demande si ça n’est pas @totomathon qui m’en avait touché un mot sur Twitter… si oui, merci !). Je me souviens du premier appel, en septembre 2014, qui s’est conclu par : « ok, j’ai survolé les dossiers, c’est super, mais il faut au moins 30 cas cliniques, et au format ECNi ». J’ai accepté aussitôt, en me disant que ça ne devait pas être bien long de transformer un cas clinique de 2011 en cas à QCMs pour 2015… Ma deadline ? Juin 2015.

En avril 2015, par une sorte de heureux hasard, j’ai rencontré IRL le responsable de collection de cas cliniques, lors du DESC de pharmacologie médicale (avril 2015). Je n’avais pas encore vraiment commencé le travail (j’avais 4-5 cas…), et il m’a proposé de me lancer en participant au recueil de cas cliniques du collège de pharmacologie… C’est ce que j’ai fait avec 2 cas, dont un inédit, et le recueil est paru le 26 janvier dernier.

J’ai poursuivi le travail d’écriture pendant l’été, notamment lors des vacances dernières en septembre 2015, autour de la piscine (…). Sans exagérer, j’y ai pris environ 8 à 12 heures par cas clinique, avec un acharnement obsessionnel pour vérifier chaque proposition et en cherchant également à rendre le tout intéressant pédagogiquement avec des anecdotes ludiques et/ou historiques. En pratique, je l’ai livré en septembre 2015, mais les éditeurs ont préféré le garder pour l’année suivante, pour ne pas « le gâcher » en ratant la « rentrée littéraire des cas cliniques »… Du coup, le temps de relire et corriger les épreuves, et de patienter, il est enfin sorti le 28 juin 2016. Il pèse 1,01 kg pour 468 pages, mesure 29 cm, et s’appelle sobrement « Dossiers transversaux » (ISBN 9782340011076, pour les intimes).

Il peut se trouver sur le site de l’éditeur ou dans toutes les bonnes librairies spécialisées. (D’ailleurs, je ne serai finalement pas en dédicace au Furet du Nord mercredi prochain. Ils ont annulé. Enfin, ils n’étaient pas au courant.)

Ca m’a pris un temps fou, mais j’ai pu réviser beaucoup de choses, et m’amuser à écrire pour un bouquin accepté par un éditeur. Comme vous connaissez mon penchant pour l’écriture, j’ai écrit ce recueil avec le même intérêt que j’aurais eu à écrire un recueil de nouvelles…

Au final, ce livre de « dossiers transversaux » ne ressemble à aucun autre. Promis !

Dans ce recueil, vous aurez à traiter Mario (dans un cas dont vous pourrez trouver l’extrait ici), conseiller Sonic avant son marathon, diagnostiquer l’ictère d’Homer S… Vous aurez affaire à une faille spatio-temporelle dans votre salle d’attente (et une DeLorean sur votre parking) ; vous serez tantôt médecin de roi, tantôt médecin de Jedi. 

TableMat

Je vous laisse apprécier la qualité des calembours de cette table des matières

Le titre original du recueil a bien failli être « La myasthénie de Luke S. et autres dossiers fictifs ». Il reflète assez bien l’idée à la base de ce bouquin : faire du lien entre des connaissances médicales pointues et de la culture populaire…

L’autre point original de ce livre est la présence de commentaires historiques et autres digressions. Certes, ça n’est pas « utile », mais c’est – je crois – un moyen de se détendre entre le cas et la correction. En fait, c’est comme proposer un « cahier de plages », mais pour étudiant en 5-6ème année de médecine…

Commentaire

Un peu d’humour, un peu d’histoire médicale, de culture « populaire » donc ; rassurez-vous, il y a aussi (et surtout) énormément de sérieux dans les corrections, avec un accent mis sur la physiopathologie et sur des fiches pratiques…

Fiche

Enfin, si vous hésitez encore, sachez que ce livre cite Mark Twain, Alexandre Astier, Terry Pratchett et Neil Gaiman et ne coûte « que » 26,50€.

9782340011076

Vous pouvez le trouver chez Ellipses, au Furet du Nord, à la FNAC, sur Amazon, chez Decitre, chez Unithèque, la librairie des Croquelinottes, sur Les Libraires.fr, chez Vernazobres-Grego ou Sauramps Medical. Normalement, vous devriez pouvoir l’acquérir…

Si jamais ce recueil vous plait, n’hésitez pas à laisser un commentaire pour inciter d’autres personnes à « apprendre en s’amusant » à leur tour 🙂 Et en attendant, je n’ai plus qu’à vous souhaiter une bonne lecture !

Note : Deux commentaires ont été mis en ligne sur MedShake ! Inutile de préciser que leur caractère dithyrambique me fait très plaisir 🙂

comm

Partagez cet article

Cas n°10 – Voyage en infectiologie

Dernier cas clinique avant un petit moment, parce que les autres ont été utilisées pour mes conférences 2014-2015… désolé ! Mais j’ai d’autres projets de fiches, en pharmacologie et sémiologie notamment. En attendant d’écrire des cas pour les iECN (j’ai bien eu la certification SIDES, reste plus qu’à écrire…)

En attendant, je vous rappelle que vous pouvez trouver la liste complète de mes cas de préparation aux ECN sur la page dédiée.

Bon voyage en infectiologie !

Téléchargez le cas clinique n°10 en PDF, sous licence Creative Commons BY-NC-ND (3320)

La licence Creative Commons signifie ici que vous êtes libre de partager le PDF en signalant son origine (BY), sans le vendre (NC), sans le modifier (ND).

Partagez cet article

Cas n°9 – Quand le soleil fait uriner

Ca fait un moment que je le promets sur la page des cas cliniques… Voici une série de cas cliniques pour les ECN 2015 (avant le passage aux iECN 2016, pour lesquels je suis en train de préparer la certification SIDES – bref, j’écrirai aussi des cas pour les iECN normalement).

Celui de juillet parlera de séjour au soleil et de vitamine D. En août, je vous emmènerai en voyage 😉

Bon courage !

Téléchargez le cas clinique n°9 en PDF, sous licence Creative Commons BY-NC-ND (2421)

Partagez cet article

Cas n°13 — Le retour de la guerre des boutons

C’est bientôt Noël, il parait. Du coup, voici un cadeau pour les externes en DCEM3 ou 4, ou internes et médecins aimant les défis… 🙂

Pour la petite histoire, et pour comprendre un peu, il s’agit d’un cas clinique présenté au tour de printemps 2013 (11, 12 et 13 février), à la conférence Hippofac de Lille. Il fallait proposer 3 cas cliniques « intombables », et celui en faisait partie. Vous verrez… 😉 N’hésitez pas à apporter des retours sur le cas en commentaires.

Pour information, vous pouvez retrouver ce cas sur la page suivante → http://www.mimiryudo.com/cascliniques.php

Sur cette même page, j’ai également affiché un calendrier des publications en post-ECN 2014 (pas possible de les diffuser avant, car ça ferait perdre « l’avantage » local qu’ont eu les étudiants lillois d’Hippofac pour ces épreuves classantes nationales en assistant à mes conférences…)

Téléchargez le cas clinique n°13 en PDF, sous licence Creative Commons BY-NC-ND (4324)

Partagez cet article

Cas n°14 – Faut-il porter plainte ?

Ca fait un moment que je n’ai pas posté de nouveaux cas cliniques ici… Ce n’est pas que je n’en ai pas écrit, c’est juste qu’ils étaient « réservés » pour les étudiants de la conférence Hippofac de Lille (histoire que je ne mette pas les cas que je leur fais à disposition de tout le monde, vous comprendrez qu’ils pourraient mal le prendre, à juste titre…)

Comme je ne sais pas encore si je serai à nouveau conférencier de tour de printemps cette année ou pas (et le cas échéant, si je vais réutiliser mes cas de l’an dernier ou pas…), je garde de côté les cas cliniques 9 à 13. Ils seront un jour disponibles ici, mais peut-être pour les ECN 2014 (à voir). Pour la conférence de tutorat que je vais donner dans 1-2 mois, elle ne sera pas mise en ligne non plus avant l’an prochain, pour les mêmes raisons… MAIS je ne vous oublie pas, vous aurez de nouveaux cas et topos très bientôt 😀 (je vous invite d’ailleurs à lire mon travail sur les suites de couche, car ça pourrait donner lieu à un cas assez transversal sur le post-partum immédiat !)

En tout cas, il y a un cas que je peux déjà vous proposer, c’est celui que j’ai écrit pour l’épreuve blanche de février 2013 sur la consigne « gynéco / psychiatrie », et qui m’avait donné l’opportunité d’être transitoirement haï par 155 étudiants \o/ C’est un cas que je crois d’assez bonne qualité, puisqu’il a été relu par 4-5 responsables de conférence (au taquet sur ce qui est cotable ou pas), ainsi qu’un médecin légiste conférencier depuis une dizaine d’années…

Enjoy, et n’hésitez pas à commenter, même pour dire que vous avez adoré / apprécié / aimé / pas aimé / détesté / abhorré.

Téléchargez le cas clinique n°14 en PDF, sous licence Creative Commons BY-NC-ND (3725)

Partagez cet article