De l’autre côté du chat

J’ai découvert Dans Ton Chat (DTC) à l’époque où ça s’appelait Bashfr. Ce site, hautement recommandable pour tous ceux qui aiment l’humour geek, est constitué d’un recueil des meilleures discussions IRC. C’est comme un zoo, où on peut croiser des joueurs de CS (Counter Strike) qui vivent enfermés chez eux, vivant au rythme des journées virtuelles sur WoW (World of Warcraft), et que les parents laissent devant leur PC quand ils partent en vacances avec le chien. Bref, Dans Ton Chat c’est une société d’asociaux.

Et il m’est arrivé d’y lire des commentaires désopilants d’informaticiens d’entreprise désespérés par les noobs en informatique… Ça me fait toujours bien marrer, parce que les requêtes sont souvent empreintes d’un non-sens croustillant.

Puis un matin, en arrivant dans notre bureau des internes, le PC de gauche s’est mis à être plus lent encore que d’habitude, et à ne plus vouloir lire ou modifier les courriers des patients sur le logiciel de tout le CHR. Avoir accès aux informations médicales, c’est quand même légèrement utile dans un service de médecine (en chirurgie, je ne dis pas, on ouvre et on coupe ; tout ce qui peut intéresser c’est l’origine de la viande, et la date limite de consommation). Quant au PC de droite, il avait décidé de ne plus s’allumer, et de faire un bruit de charter en plein décollage.

J’ai donc appelé le service informatique pour leur expliquer que nos deux PC étaient affreusement lents, que l’un ne s’allumait même plus, et qu’on n’arrivait pas à lire/modifier des fichiers textes sur le logiciel du CHR. Voici un petit florilège des réponses aux problèmes :

  • « Non mais vous avez vu tout ce que vous avez sur le bureau ? C’est pas normal ça, c’est pour ça que ça rame. Regardez combien vous consommez ! » (il me montre le serveur de tout l’hôpital, où il reste 2Go/299)
  • (après avoir notifié que je pouvais pas aller sur tous les PCs d’un hôpital de 48 ailes pour virer les données de chacun) « et sur votre PC, là vous utilisez 500 Mo, c’est beaucoup trop, regardez notre session de test : 50 Mo seulement » (bah oui mais sur votre session de test, vous n’avez pas de powerpoint sur la pneumopathie interstitielle de Mme Methotrexate si ?)
  • (après avoir expliqué que nous utilisons une session commune à tous les internes, qu’il est très difficile de supprimer des choses qui ne sont pas à nous, par syllogomanie peut-être…) « oui mais ça il faut mettre ailleurs alors, sur un disque dur externe. » (c’est ça, on a déjà pas un dictaphone par interne, on doit ramener nos propres stylos, mais on va avoir un disque dur externe)
  • « et ça c’est quoi : CD-in ? Ca n’a rien à faire là ! » (ça a été installé sur tous les PCs, donc fatalement par le centre informatique)
  • « ah bah oui : Java Update 6 et Java Update 7 ensemble, ça vient de là votre problème logiciel » (super sauf que moi je ne suis pas administrateur donc si les deux sont là, à qui la faute ?)
  • (une fois l’un désinstallé) « réessayez… Ah non, ça ne marche pas. Bon, mais le logiciel, ce n’est pas nous, de toute façon il a des problèmes, c’est bien connu. Je transmettrai au service qui s’en charge. »
  • « il manquait une barrette de RAM sur ce PC » (un technicien venu changer le PC de droite)
  • « de toute façon, ces PC sont carrément dépassés, on doit les changer à partir de la semaine prochaine pour des neufs ; mais la règle pour l’instant c’est de les remplacer par des modèles plus anciens. » (le même)
  • « bon ce PC-là, il a été changé la semaine dernière, mais il ne s’allume plus, je vais demander qu’on vienne le changer cet après-midi » (une semaine plus tard).
  • « Oui, CD-in, ça posait un problème mais ça a été réparé en début de semaine » (le même jour).

A la lumière de mes conversations téléphoniques surréalistes, je ne sais plus qui fait le plus preuve de non-sens. Toujours est-il qu’après une semaine et à peu près 2 heures passées à négocier avec les informaticiens du CHR, notre PC de droite ne rame plus trop (une barrette de RAM en plus ça aide) et on arrive à lire/modifier nos courriers dessus (réinitialisation de la session commune qu’on utilise dessus). Quant à celui de gauche, maintenant il ne s’allume plus.

Si vous travaillez au CHR et que vous lisez ceci, pitié, ne touchez plus à rien. N’installez plus de logiciel, ne faites plus de mise à jour… De toute façon, on a encore tous les bilans qui s’impriment et sont faxés, comme au début des années 90 ; et puis être à la pointe logicielle sur des PCs vieux de 10 ans, est-ce vraiment utile ?

Like
0
Love
0
Ah Ah
0
Wow
0
Sad
0
Grrr
0

{ Laisser un commentaire }

  1. chaulmoogra

    C’est la règle d’or sur les PC à l’hopital, ne jamais rien installer et refuser toutes les mises à jour.
    A l’ap-hm il y a encore des ordis avec des versions IE5 (oui on va qd même pas mettre firefox ^^)

  2. nfkb

    Salut il faut aussi comprendre les gars de l’informatique.
    Tout à chacun devrait utiliser son compte perso et/ou sa carte d’établissement et persOnne ne le fait. Les internes connaissent avec grand peine leur numéro de matricule alors que c’est le login de Sillage…

    Ensuite il y a des disques dédiés au stockage perso d: et x: par exemple et tout le monde colle ses merdes sur le Bureau… Je milite aussi pour le
    Nettoyage par le vide sur ces machines publiques

    Nfkb, desktop annihilator

  3. Doc junior

    J’avoue que c’est un peu n’importe quoi. Au service des urgences où j’ai fait un stage, leur logiciel n’était pas compatible avec les 3 autres qui sont utilisés dans l’hôpital (non compatibles entre eux bien sûr). Alors du coup pour transférer les données quand un patient change de service, c’est la joie !