Préventions chez la femme enceinte : CMV, Listeria, Salmonella, Toxoplasma

En stage de gynécologie, j’ai récupéré les fiches des avis du Conseil Supérieur d’Hygiène Publique de France… Comme elles ne sont pas évidentes à trouver ailleurs, je les partage ici.

 CMV

Pas de traitement efficace ni de vaccination. Le contact avec les enfants de bas âge est le facteur de risque le plus important. Il faut donc limiter le contact avec les urines, la salive et les larmes des jeunes enfants de moins de 3 ans (surtout s’ils sont gardés en collectivité) pour les femmes enceintes et leurs conjoints :

  • Ne pas sucer la cuillère ou la tétine, ne pas finir les repas d’enfants de moins de 3 ans
  • Ne pas partager leurs affaires de toilette (gants de toilettes)
  • Limiter le contact buccal avec larmes et salive
  • Laver soigneusement les mains à l’eau et savon (ou SHA en milieu hospitalier) après chaque contact avec l’urine (couche, pot, pyjama, change) des enfants de moins de 3 ans

En lire plus »

Partagez cet article

[TNS-Sopra] 55 % des politiques d’avenir sont de gauche.

La cote de popularité d’Hollande est à 13 %. Tout le monde le répète depuis hier. La source est sur le site de TNS-SOFRES.

C’est un sondage commandé par Le Figaro Magazine, un journal de droite — on pourrait sans doute parler de conflit d’intérêt.

En première page, ils parlent de la technique : 1000 personnes (l’avis de 1 français sur 60 000), représentatif sur l’âge, le sexe, la profession et le catégorie d’agglomération. Les gens sont interrogés en face-à-face à leur domicile entre le 28 août et le 1er septembre. Déjà, un beau biais de sélection, on exclut les vacanciers d’août (« tous tes potes sont à la plage, il pleut chez toi, c’est bientôt la rentrée, tu vas devoir les livres de tes enfants et acheter des cahiers à petits carreaux à la dernière minute, je viens t’emmerder pendant ton feuilleton : et alors, sinon, qu’est-ce que tu penses de la politique de François Hollande ? »)

Si ça se trouve, les mecs en vacances ils sur-kiffent la politique actuelle et dévalisent des rayons entiers de pop-corn à chaque nouveau scandale. En les incluant, la cote de popularité de François Hollande était peut-être à 40 %. Bon, j’exagère un peu. 35 %.

Je n’y connais rien du tout en sondage politique, et du coup je lance un appel pour qu’on m’explique. C’est normal qu’on ne stratifie pas sur l’orientation politique à un moment, même a posteriori ? (A moins que ça soit la catégorie d’agglomération). Je sais bien que l’avis politique des gens varie avec le souffle du vent et les impôts impayés de leurs ministres, mais quand même. Si un mec me dit « je viens faire un sondage pour le Figaro », si je ne suis pas de droite, pourquoi j’accepterais ?
Du coup, s’ils interrogent plus de sympathisants de droite (re-biais de sélection), forcément ça va craindre du boudin. Toutefois, un peu plus loin, il y a le détail de la cote de confiance en fonction des sous-groupes, et en se basant sur la liste des résultats des élections municipales (Gauche = 37,6 %, EELV = 1,2 %, Modem = 0,5 %, Droite = 50,7 %, Liste Divers = 10 %), j’obtiens 15 %.

Ah et aussi, un pourcentage, ça se donne avec un intervalle de confiance (ici, 13 +/- 2 %, et c’est amusant car avec les chiffres du dessus j’avais 15 %… comme si les Français restaient toujours en mode 40 % gauche – 50 % droite – 10 % divers).

Bon, les chiffres dans le rouge, c’est la cata et la rentrée désastreuse de François Hollande doit y être pour quelque chose (remaniement ministériel, 2 livres pamphlétaires de Cécile Duflot et Valérie Trierweiler, secrétaire d’état qui démissionne 9 jours après à cause de fraude fiscale, et puis le chômage et la crise, ma p’tite dame).

Enfin, nous avons cette cote d’avenir des personnalités politiques. 31 % des interrogés veulent voir François Bayrou jouer un rôle important (0,5 % de voix pour le Modem aux dernières municipales, WTF ?), 30 % veulent voir Nicolas Sarkozy revenir (mais – 4 points, et ça reste moins que François Bayrou), 18 % Raffarin, etc.

Sur les 20 premières personnalités politiques souhaitées sur le devant de la scène par au moins 1 personne sur 5, 11 sont de gauche, 8 de droite, 1 de centre. D’où mon titre qui, vous l’aurez compris, résume mon avis sur ce genre de sondage commandé par un journal politique. Et j’avoue que je serais vraiment très curieux d’avoir une telle base de données en mains.

Ah et j’oubliais : d’après un sondage Twitter-Facebook, 100 % des vendeurs de pop-corn se disent ravis par la politique actuelle. C’est déjà ça.

Partagez cet article

Est-ce que angine + AINS = phlegmon ?

Je ne prescrits jamais d’AINS lors d’une infection, quelle qu’elle soit. Lors de la préparation des ECN, j’ai appris que les AINS favorisaient les infections, et je m’en suis tenu à ça… D’ailleurs, dans un de mes cas cliniques, je sanctionne d’un PMZ l’oubli d’arrêt des AINS dans un cas de cellulite dentaire.

Mais est-ce vrai : est-ce que les AINS favorisent les complications infectieuses locales des angines ? (notamment).

En lire plus »

Partagez cet article

[FMC] Saucisson, effervescence et laxatifs : une histoire qui ne manque pas de sel.

Le sel… Sa dose journalière recommandée est de 5 à 6 g par jour ; sa dose consommée est autour de 8 g/j (selon l’OMS), dont environ 3 g depuis la salière et 5 g contenus directement dans les aliments.

On trouve 1 g de sel (400 mg de sodium) dans une poignée de biscuits apéritifs, une rondelle de saucisson, une fine tranche de foie gras, une tranche de saumon fumée, un bol de soupe, une tranche de 50 g de jambon, une cuillère à soupe de moutarde, une portion et demie de camembert ou 4 tranches de pain (1, 2). Les produits laitiers (dont les fromages, le beurre salé ou demi-sel…), viandes salées/fumées, poissons, coquillages, crustacés, charcuteries, plats cuisinés et sauces sont également riches en sel (ainsi que certaines eaux minérales).

Le sel est important dans notre équilibre… En gros, le sel est du chlorure de sodium (NaCl). Le sodium est absorbé au niveau du tube digestif, passe dans les cellules digestives (entérocytes) puis arrive dans le plasma sanguin (environ 4 litres, soit 5 % du liquide de l’organisme d’un adulte).

En lire plus »

Partagez cet article

[FMC] L’amiodarone est parkinsonismogène (ou un truc comme ça)

Le saviez-vous ?

L’amiodarone peut induire des syndromes extra-pyramidaux (tremblements, rigidité des membres – bras et jambes, j’entends – et « peu de mouvements » – mimiques pauvres, difficultés à démarrer la marche, marche à petits pas, etc.)

Là, vous me voyez venir avec l’effet écrit en petit dans la notice par des gens frileux qui s’inventent des histoires, parce qu’ils ont entendu parlé du cas d’un moine bolivien dont la belle-sœur a un voisin qui était sous amiodarone et qui a déclenché une maladie de Parkinson aussitôt.
Eh bien non, les « parkinsonismes » sous amiodarone sont loin d’être rarissimes : dans les monographies française et internationales, ça concernerait 3% des patients sous amiodarone ! (Plutôt 1-2 % dans la littérature, comme nous verrons plus loin)…

En lire plus »

Partagez cet article